Cercles de parole

De la sagesse des peuples premiers...

Un cercle de parole est un espace apaisé d’expression en confiance, où la parole est respectée, et où des échanges libres ont lieu.

Les cercles de parole permettent de rétablir un équilibre en nous permettant de nous exprimer et en nous apprenant à être à l’écoute les uns des autres.

Pour bien fonctionner, les cercles de parole demandent un minimum de sincérité et de bienveillance ainsi que le respect de quelques règles de base.

–  Ce qui est dit dans le cercle, reste dans le cercle.

–  La parole est tournante.

–  Lorsqu’une personne parle, les autres restent en silence et essaient de pratiquer une écoute active.

Issu de la tradition amérindienne, et plus particulièrement de celle de l'inipi, le cercle de parole consiste à s'asseoir en cercle à plusieurs, avec un bâton de parole qui circule dans le sens horaire, de l'un à l'autre des participants. Seul celui ou celle qui a le bâton en main peut parler. Les autres écoutent. Et tournent 7 fois leur langue dans leur bouche avant que leur tour ne revienne... Le bâton de parole est sous la responsabilité d'un gardien de la parole qui est le garant du bon déroulement du cercle. Ce gardien peut intervenir à tous moments avec ou sans le bâton dans les mains pour interrompre quelqu'un ou quelqu'une, ajouter un commentaire, faire passer le bâton à telle personne, etc... Il a tous pouvoirs pour briser net un "Tu qui tue", des manifestations égotiques trop pesantes, un dérapage quelconque, etc.... 
La responsabilité du gardien de la parole échoue en général à une personne de cœur, à l'ego dompté, de sagesse et d'écoute reconnue. À quelqu'un(e) sachant conduire un cercle de parole. Celui-ci intervient peu à pas du tout, laissant de préférence la parole circuler. Mais n'hésite pas à intervenir au moindre dérapage, non respect des règles, ainsi que lorsqu'il lui semble évident que son intervention peut aider à mieux solutionner un conflit, approfondir un enseignement, soutenir un témoignage, etc... C'est aussi à ce gardien qu'incombe la responsabilité de la clôture du cercle (sauf si la durée du cercle a été déterminée avant, auquel cas ce sera à celui qui surveille l'heure de clôture) lorsqu'il estime que c'est suffisant. 

À chaque fois que le bâton passe de l'un à l'autre, l'ensemble des participants peut accompagner ce "passage" d'un " Hao" ou d'un "Om", particulièrement si l'on est en phase avec ce qui vient d'être dit. Comme pour en renforcer le message ou le témoignage. Là aussi aucune obligation, chacun ressentant en son cœur ce qui est juste.Le gardien de la parole est celui qui ouvre et ferme la séance du cercle de parole, généralement par des chants ou des mantras. Pour le moins par une parole dédiée qui peut être accompagnée d'un espace de silence, temps utilisé par tous les cœurs pour se connecter au moment présent, à l'attention du moment présent.

Sous une apparence anodine, le cercle de parole est un instrument extrêmement efficace pour aider à solutionner de nombreux conflits, blessures, souffrances, incompréhensions. Dans l'ouverture de l'espace sacré du cercle, on est en totale sécurité (comme dans le ventre de ta mère) et tout y est possible.
Le cercle est un symbole universel puissant. Les cycles sont nombres. Les ronds sont fertiles.
L'énergie particulière d'un cercle bien mené permet des lâchers prises importants, des prises de conscience et des basculements de croyances. La communication sincère et juste qui s'instaure entre les cœurs permet de laisser remonter à la surface des non-dits profondément enfouis en toi et clairement sclérosants dans ta vie. Chaque blessure reconnue, acceptée et transmutée chez toi soigne la même partie chez tous les autres participants du cercle. 

© 2020 by Marion Derveaux - SIRET 52824868500026.

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • Black Twitter Icon